38 logements au quartier des Sigaliès

Comme vous pouvez le constater, à Saint-Jean-de-Védas, les projets immobiliers ne s'arrêtent plus. Des riverains des Sigaliès m'ont contacté sur la création d'un bassin de rétention d’environ 900m3 (en bleu - voir plan ci-dessous  / plan provisoire). 

Ce lundi 3 octobre, comme de nombreux védasiens, je me suis rendu à la réunion de quartier de Saint-Jean-le-Sec / Cayenne / Val de la Combe / La Lauze. Même si les Sigaliès n'est pas dans le quartier de Saint-Jean-le-Sec, la municipalité a invité le promoteur - Terre du Soleil à venir expliquer le projet.



Qu'a-t'on appris
Il va y avoir 38 logements (que des villas), sur une zone constructible de quasiment 20.000m².  Je veux bien entendre que cette zone soit constructible depuis au moins 1991, mais au vu de la forte urbanisation avec Roque Fraïsse, la municipalité aurait dû modifier le PLU lorsqu'elle en avait encore la possibilité avant le transfert à la métropole.
Nous avons également appris que le dossier n'est pas encore "ficelé". La municipalité s'engage à présenter le projet définitif au courant du mois de décembre.
Pour ma part, je trouve dommage que les riverains ne soient pas plus associés à ce projet en amont.

Question sur le PLU à la municipalité
Lors de la réunion publique du 20 mai dernier, Mme le Maire a annoncé qu'elle allait se rapprocher des services de la métropole, afin de pouvoir améliorer le PLU, ce qui permettrait de modifier la hauteur des constructions. Plus d'un trimestre après son annonce, où en sommes nous sur ce dossier ? J'espère que sa position de vice-présidente à la métropole lui autorisera la modification du PLU rapidement.

Absence totale de discussion en conseil municipal
Même si cela n'est pas obligatoire d'en débattre en conseil municipal, il est tout de même regrettable de ne pas le faire (les séances sont ouvertes au public). Tous les élus devraient être au courant des projets d'urbanisme de la commune, ainsi que la population. Parler de démocratie c'est bien, l'appliquer c'est mieux !

Nos enfants dans les écoles et les infrastructures pour tous
Au delà des infrastructures qui vont nous manquer rapidement, dans quelles écoles vont aller nos enfants ? Il est vrai que des classes ont fermé dans les trois groupes scolaires de la commune, car ces dernières années la population était devenue vieillissante. Mais aujourd'hui, entre Roque Fraïsse qui comptera un peu moins de 1.800 logements, 25 à la Cadorque, 42 rue de la chaussée, 59 au Terral, 127 à la Fermaude, 31 à la rue Donnat, puis 38 au Sigaliès (et j'en oublie). Si l'on fait un calcul rapide, les places dans nos écoles vont manquer rapidement ! Avec la future école à Roque Fraïsse, il y aura donc 4 groupes scolaires, soit 48 classes. Mais cela sera t-il suffisant ?

Si les infrastructures urbaines ne suivent pas, cette course à l'urbanisation va petit-à-petit dégrader notre qualité de vie.
Nous allons bientôt ressembler à une ville de banlieue. C'est triste et regrettable.