Retour sur la séance du conseil municipal du 20 décembre 2018

(question 1) Ouvertures dominicales 2019 des commerces de détail

L'article L 3132-26 du Code du Travail, tel que modifié par la loi n° 2016-1088 du 8 Août 2016 pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques permet désormais l'ouverture dominicale des établissements de commerce de détail dans la limite de 12 dimanches par an.
Lorsque le nombre de ces dimanches excède cinq, la décision du Maire est prise après avis du Conseil Municipal et avis préalable du Conseil de Montpellier Méditerranée Métropole. La liste des dimanches doit être arrêtée par le Maire avant le 31 Décembre, pour l'année suivante.

Voici un sujet intéressant, car c’est un dossier qui nous demande un positionnement sur le fond, un dossier où un grand nombre de français ont un avis. Pour ou contre !

En cette période où de plus en plus de français privilégient les produits locaux, les circuits courts, notre Président de la République qui était en 2016 ministre, avait fait modifier l’article L 3132-26 du Code du Travail.

Augmenter le nombre d’ouverture les dimanches n’est pas la solution, car il va altérer encore plus les différences et condamner les commerces indépendants, extrêmement fragiles face à la concurrence. Nous devons défendre les petits commences de proximités, nos artisans bouchers, boulangers et tant d’autres …

Augmenter le temps d'ouverture des magasins n'augmente pas le pouvoir d'achat des consommateurs, mais coûte plus cher aux petits commerçants.
Nos petits commerçants survivent avec leurs ouvertures dominicales pour satisfaire nos besoins de dernière minute, improvisés ou les oublis de la semaine.

La grande distribution ou les centres commerciaux cherchent à captiver les habitants n'importe où, en n'importe quelle circonstance, et à toutes heures. Ils se propagent avec différentes enseignes plus ou moins grandes, sur le net et construisent des drives. Alors cette ouverture du dimanche n'est qu'une aubaine de plus qui ne créerait pas d'emplois. Car une hausse de la fréquentation n’implique pas toujours une hausse de chiffre d’affaires dans des proportions équivalentes : ce n’est pas parce que les magasins ouvrent plus que le client consomme plus. En fait, dans beaucoup de cas, le chiffre d’affaires n’augmente peu ou pas.

Le principal argument de la loi appelée loi Macron, c’est pour les touristes qui ne peuvent pas faire leurs courses et c’est autant d’argent perdu. Saint-Jean-de-Védas n’est pas une commune touristique, et nous n’avons pas non plus les Champs-Élysées.

C’est une mesure en faveur des grands magasins, des grands groupes puissants, des grandes zones commerciales mais absolument pas en faveur des commerces de proximité.

Le repos dominical reste encore un acquis social, préservons-le !
Réservons les ouvertures tolérées des cinq dimanches par an aux entreprises notamment pour les besoins de fin d'année qui sont pratiques pour les achats de cadeaux et autres repas et qui permet aux plus courageux qui travaillent d’avoir quelques centaines d’euros supplémentaires qui sont les bienvenus en cette période de l’année.

Ne gâchons pas notre plaisir d'une vie en famille avec le partage d'émotions et de loisirs à se retrouver le dimanche autour d'une bonne table au détriment de mauvaises surprises et la perte d'acquis.

Et si les ouvertures dominicales devaient tout simplement rester l’exception ? N’est-ce pas là le meilleur des compromis ? La consommation est-elle le but ultime de notre existence ?



J'ai voté contre
(petit) compte rendu de la réunion de conseil de quartier 3 : Terral / Marquerose / Hauts de Saint Jean - 10/12/2018
Merci à ma collègue Véronique FABRY qui a fait le compte rendu. 

Aménagement et sécurisation 
- Contournement ouest : la concertation est terminée. Étude en cours. Les travaux sur le round-point M. Gennevaux sont prévus pour 2020 (le Rieucoulon après)
- Avenue Clémenceau : fin des travaux en Avril 2019. Coût : 1,475 millions d'euros HT
- Aire de grand passage des gens du voyage : 180 places au lieu-dit Le pont entre la route de Lavérune et du futur Com (Contournement ouest de Montpellier) 

Ligne 5 
Le projet reste envisagé, mais les modalités ne sont pas arrêtées. Soit le TRAM ou TCSP (Transports collectifs en site propre). Pour le moment pas de date, cela dépend surtout des capacités financières de 3M (métropole) 

Aménagement futur 
- Dresser un diagnostic des bâtiments municipaux pour les écoles, le centre de loisirs et la crèche
- Agro-écologie : La commune travaille à la sanctuarisation d'une ceinture verte autour de la ville. Faire vivre ces espace agricoles et naturels par la création d'une Association Foncière Agricole et la recherche de contreparties environnementales sur Saint-Jean-de-Védas. Cela va permettre de créer et faire vivre des activités concrètes : plantation, pastoralisme...
Pastoralisme : c'est l'élevage extensif pratiqué sur des pâturages et des parcours, ainsi que la relation interdépendante entre les éleveurs, leurs troupeaux et les milieux exploités. Cette relation débute il y a environ 10 000 ans avec la domestication de certains mammifères herbivores communautaires.

Travaux futurs 
- Rénovation complète et agrandissement de l'aire de jeux du square Jean Moulin au printemps 2019. Coût : 100.000€

Travaux réalisés 
- Vidéo protection. Les 44 caméras ont été installées
(petit) compte rendu de la réunion de conseil de quartier 2 : Lou planas, L'Ortet, les Côteaux - 27/11/2018

Aménagement et sécurisation
- Av. G Clemenceau : coût 1.475 M€ HT (fin des travaux, avril 2019). 
- Route : chemin de Bugarel (accès sécurisé pour les cyclistes. 
- Optimisation du rond-point de l’Europe.

Aménagement futur 
- Requalification de la place de l’Ortet et le début de Roque Fraïsse (au niveau du parking). 
- Dresser un diagnostic des bâtiments municipaux pour les écoles, le centre de loisirs et la crèche. 

Travaux réalisés 
- Vidéo protection. Les 44 caméras ont été installées.

Cadre de vie 
- Voirie (travaux) : rues du Pioch, Verlaine, Autignac, Roses, Lou Planas, Fon de l’Hospital.
- Création de stationnement, donc rues à sens unique (A. Chanson, B. Lapointe), début 2019. 
- « Un toit pour tous » (en face du Super U). 26 logements. Aménagement d’un carrefour à feux.

Vie quotidienne 
- Il va y avoir plus de répression (déjections canines, bruits...).
- Propreté : compétence de la Métropole. « Ça ne fonctionne pas très bien. On met la pression aux services de la Métropole ».

Travaux en cours 
- La fibre : fin des travaux en 2020.

Questions de la salle et débat 
- Compteur Linky (obligé ?).
Réponse : on n’a pas le choix. La commune ne peut pas l’interdire. Chacun peut faire un courrier.

- Vitesse route de Lattes.
Réponse : on va refaire cette route, pour casser la vitesse (2 ralentisseurs prévus).
Du lundi 26 au mercredi 28 novembre gros problème de circulation à prévoir !

Une très grande partie du trafic routier va en direction de Fabrègues, donc le plan de circulation que la municipalité a mis en ligne, n’est pas très juste.
Je propose à la municipalité, qu’aux heures de pointes, elle mettre les feux tricolores de la RD613 (entre la mairie et la sortie de Saint-Jean-de-Védas) en position orange clignotant, avec des agents de la police municipale et des services techniques afin de gérer la circulation pour permettre aux milliers de véhicules de sortir rapidement de la commune et d’éviter un immense « bouchon » aux rues des Jasses et de la Gare.

Et sinon, c’est pour quand le déplacement de la barrière de péage ?


Message de la ville sur la page facebook
ATTENTION TRAVAUX AVENUE DE LIBRILLA
A l'occasion de travaux d’inspection caméra et d’hydrocurage, la voie de circulation de l’avenue de Librilla dans le sens du rond point de l’Europe vers le carrefour Paul Bernard sera fermée à la circulation (partie comprise entre la rue Charles Huc et la rue Antoine Garcia) du lundi 26 novembre au mercredi 28 novembre 2018. La déviation se fera par la rue des Jasses, la rue des Carrières, la rue des Roudères, la rue Gratien Boyer et la route de Montpellier. Merci de votre compréhension