(petit) compte rendu de la réunion de conseil de quartier 4 
(Les près, Mameremonte)

Les travaux réalisés
- le réseau pluvial a l’avenue Clemenceau,
- 2 courts de tennis rénovés (28 octobre : inauguration le 28 octobre),
- Sécurisation du skatepark,
- La commune a gagné le procès contre la société qui a réalisé les travaux à la rue des tourtourel (155.000€)

Les projets - La rue de la Chaussée sera refaite en 2019,
- Aménagement et sécurisation de l'avenue Clemenceau (travaux en 2018). Début des travaux au centre commerciale (rond point de chez Mavit). Un total de 6 tranches. À la fin des travaux, il y aura une alternance de circulation dans la partie la plus étroite de l'avenue (clinique du Castelet). Coût estimé : 1 million d'euros. Personnellement j'aurais préféré que l'on achète une partie du terrain (maison qui fait l'angle entre la rue du Pioche et l'avenue Clemenceau), afin de ne pas avoir un feu tricolore sur l'avenue.
- Salle des Granges totalement refaite. Travaux mi-2018 a mi-2019. Coût estimé : 1,5 million.
- Vidéo protection : Place du puits de Gaud, Rues G. Lorca, G. Boyer, Carrefour P. Bernard, et à la rue de la Chaussée
- Le marché place du Pradet du jeudi matin, va s'installer à l'Ortet à partir du jeudi 26 octobre.

Questions de la salle et débat
- Sécurisation de la 613. La municipalité souhaite refaire les trottoirs au niveau des tourtourel jusqu’à la mairie.

- Av. Clemenceau : piste cyclable ? Non, mais des trottoirs partagés (piétions et vélos).
Les jardins familiaux 


Depuis plusieurs années de nombreux védasiens les attendaient. A partir de ce samedi 21 octobre il y aura 60 parcelles de 50m² (en moyenne) sur la zone de Roque Fraïsse. Ils seront gérés par une association de loi 1901 (je félicite les bénévoles pour leur implication à ce projet). 

Au vu du boom démographique de notre commune, et par son habitat qui devient principalement aujourd'hui des logements collectifs, de nombreux védasiens non pas de jardins ou bien trop petits. 
Nous devons donc aller plus loin dans cette initiative. Cette démarche environnementale est bonne, car elle répond à l'écologie urbaine et à la densification. Nous devons pour cela aller plus loin et en créer dans divers lieux de notre territoire, afin de prendre en compte les enjeux sociaux, économiques et naturels.



L'une de mes propositions à ce sujet remonte à octobre 2015 
Ma proposition était de déplacer le stade de rugby au complexe sportif E. Vidal (terral) en réalisant un nouveau terrain avec vestiaires et de transformer le stade de rugby actuelle (rue des Près) en jardins familiaux. Je proposais aussi que la municipalité garde quelques m², afin de permettre via le CLSH, et autres structures d'accueils d'enfants, de faire des "ateliers" autour du jardin.
Notre commune est grande, ainsi nous n'aurons pas de difficulté à trouver d'autres lieux. 
La zone bleue, un calvaire pour les riverains dans certains quartiers de Saint-Jean-de-Védas

Ce mardi 10 octobre, lors de la réunion de quartier n°7 (Roque-Fraïsse, Le Rieucoulon, La Condamine), beaucoup de riverains du quartier de Roque Fraïsse se sont plaint de la zone bleue.
La zone bleue permet de stationner durant 1h30 (du lundi au vendredi de 9h à 18h). Je comprends que la municipalité est mise en place ce système afin d’éviter le stationnement de personnes qui n’habitent pas là, pour prendre le TRAM (appelé voiture tampon).

Les chiffres INSEE : 2,8 voitures par foyer à Saint-Jean-de-Védas 
Les habitants de Roque Fraïsse ont (pour la plupart) 2 voitures et une place de parking sous les immeubles.

Un exemple : une védasienne, étudiante 
Cette demoiselle nous a expliqué qu’elle est en zone bleue. La journée elle va à la FAC en TRAM et le soir elle utilise sa voiture pour aller travailler et elle n’a pas de place dans son parking souterrain.
Voici un exemple parmi d’autres (1.500 habitants à ce jour).

Mais il existe une solution 
Le maire peut décider que le stationnement en zone bleue, normalement temporaire, le soit sans limitation de durée pour les riverains de sa commune.

Se garer peut devenir un vrai parcours du combattant dans les centres villes des grandes agglomérations. La loi confère au maire le pouvoir de réglementer l'arrêt et le stationnement des véhicules. Pour assurer la rotation des voitures, des zones à stationnement limité dans le temps, désignées "zones bleues", peuvent être prévues par arrêté municipal.

Pour autant, le maire peut décider que les riverains ne soient pas concernés par cette restriction et ainsi leur permettre de stationner gratuitement, sans contrainte de temps particulière. Cette dérogation est mise en place par le maire de manière discrétionnaire et à défaut, le stationnement en zone bleue reste limité dans le temps pour tous, riverains ou non.

Source : Le Figaro

Il ne reste plus qu’à faire des vignettes (avec numéro des plaques) pour les riverains se situant en zone bleue. Affaire à suivre…
(petit) compte rendu de la réunion de conseil de quartier 7 : Roque-Fraïsse, Le Rieucoulon, La Condamine

A ce jour, 1.500 habitants à Roque Fraisse

Travaux 
- 4ème groupe scolaire : 12 classes à Roque Fraisse. Travaux de janvier 2018 à avril 2019. Ouverture en septembre 2019. Coût des travaux : 6,5 millions d’euros (2,7 pour la commune).
- Les jardins familiaux (dans la pleine de la Capulieres) : inauguration le samedi 21 octobre. 60 parcelles d’environ 50m2
- Rénovation des façades des services techniques.

Aménagements futurs 
- Grande salle municipale à Roque Fraisse.
- La place l’Ortet doit-être refaite.
- Prolongement du chemin de la Roque et liaison vers la rue des Jasses.
- Création de 40 places de parking.
- Création de places de parking (supplémentaires) dans les futures constructions.

Projets privés 
- 136 logements : chemin de la Roque
- 37 logements : Plan de Fraisse
- 28 logements en face de Super U

(petit) compte rendu de la réunion de conseil de quartier 1 : Centre-ville 

Travaux réalisés
- le bas de l'avenue de Clemenceau (réseau pluvial),
- accessibilité à la médiathèque et dans l'école des Escoliers.

Aménagement futur
Grande salle municipale à Roque Fraisse,

PLU / Urbanisation
Mme le Maire nous a (re)dit que pour lutter contre la densification urbaine, le PLU est en contre de modification.
Rappel : le PLU est depuis 2015 compétence de la métropole. Cette dernière va voter un cadre qui va permettre de limiter l'urbanisation dans le centre du village (autour de la Mairie) via le PAPA (périmètre d'attente d'un projet d'aménagement).
Affaire à suivre...

Toujours sur l'urbanisation, le projet de 31 logements au Pradet, est abandonné.

Projets
- Aménagement et sécurisation de l'avenue Clemenceau (travaux en 2018). Début des travaux au centre commerciale (rond point de chez Mavit). Un total de 6 tranches. À la fin des travaux, il y aura une alternance de circulation dans la partie la plus étroite de l'avenue (clinique du Castelet). Coût estimé : 1 million d'euros.
Personnellement j'aurais préféré que l'on achète une partie du terrain (maison qui fait l'angle entre la rue du Pioche et l'avenue Clemenceau), afin de ne pas avoir un feu tricolore sur l'avenue.
- Salle des Granges totalement refaite. Travaux mi-2018 a mi-2019. Coût estimé : 1,5 million.
- Vidéo protection : Place du puits de Gaud, Rues G. Lorca, G. Boyer, Carrefour P. Bernard. Travaux début 2018.

La coopérative : démolition début novembre, pour une durée de 4 mois. Bon courage aux riverains.

Questions de la salle et débat
Les gros problèmes de circulation (toujours et encore) et de stationnement dans le centre. Tout le monde pense qu'il y aura un accident.
Il faut absolument aménager et sécuriser les voiries. Et il faut augmenter les contrôles de police. Beaucoup de véhicules (voitures et 2 roues) roulent trop vite. Comme je l'ai déjà dit et écrit, le nombre d'agent de la police municipale, n'est pas satisfaisant. Cette carence, ne permet pas (en plus de toutes ses missions) de faire de l'îlotage optimal dans nos quartiers, et ne permet pas d'être efficace sur les questions de sécurité routière.
Plus d'infos : http://bit.ly/2fih2aW