La carte de l’évolution démographique commune par commune 


Information importante pour la lecture de ces chiffres.
Au 1er janvier 2018, la population totale de notre commune est de 10.008 habitants. 
Ce chiffre a été communiqué par l’INSEE, mais on ne les trouve pas sur leur site internet.
Les chiffres que je vous présente à ce jour sont disponibles sur l’INSEE.

A noté toutefois qu’il y a deux dates pour l’ensemble des statistiques :
1/ population totale (9069 habitants) : recensement de la population 2015 en géographie au 01/01/2017
2/ toutes les autres données (hommes/femmes, catégories sociaux professionnels, scolarité...) : recensement de la population 2014 (géographie au 01/012016)


​Nuisances sonores à Saint-Jean-le-Sec 

Selon la direction du vent, les habitants de Saint-Jean-le-Sec souffrent du bruit de l'autoroute.
Voici quelques éléments de réponse et de solutions que la municipalité pourrait mettre en œuvre eu égard à la réglementation en vigueur. 

Lors des travaux nous avons eu des murs anti-bruits installés entre l'autoroute et une (petite) partie du quartier de Saint-Jean-le-Sec. Mais certains jours, lorsque le vent souffle fort, certains riverains souffrent du bruit. Nous connaissons tous le problème, et la solution est simple.

Le problème sonore, vient du niveau du pont de la Mosson. Cet endroit fait caisse de résonance, et en fonction des vents du sud (le Marin) ou de l'Ouest (le Cers), le bruit vient "taper" dans le quartier. Il faut donc faire les mesures les jours où il y a l'un de ces deux vents. Ces mesures nous permettront de positionner les murs anti-bruit au bon endroit. 


J'espère que ces études pourront être réalisées très rapidement afin que les riverains concernés ne souffrent plus du bruit.

​Améliorer les déplacements à Saint-Jean-de-Védas
Débat en conseil municipal le 21 décembre 2017
 

Les problèmes de déplacements, que ce soit à pieds, en vélo, ou en voiture, ne datent pas d'aujourd'hui, mais enfin ce sujet est abordé en conseil. 





Le dossier présenté par la municipalité 





Retrouvez l'ensemble du débat 



Que devons nous retenir de ces 2 pages (document très synthétique)
Tout d'abord, que la problématique s'accentue avec l'évolution de la population védasienne et de l'évolution du trafic venant de l'extérieur.
Afin de répondre à ce problème, il faut à la fois travailler sur le plan communal et avec les autres collectivités.

Les actions à mener en externe, c'est-à-dire avec l'État et les autres collectivités
- réalisation du COM (Contournement Ouest de Montellier),
- rabattement du trafic venant de l’ouest par la D613 via la D185 sur un échangeur avec l’A9 à Fabrègues et sur la D612,
- réalisation de la ligne 5 du tramway,
- réalisation du LICOM.


Finances 2018
Débat d'orientation budgétaire (DOB) 
Conseil municipal du 21 décembre 2017

Avant le vote du budget en 2018, les communes sont dans l'obligation de débattre en séance publique.

C'est quoi le débat d'orientation budgétaire ? Il a pour but de renforcer la démocratie participative en instaurant une discussion au sein de l’assemblée délibérante sur les priorités et les évolutions de la situation financière de la collectivité.
Il améliore l’information transmise à l’assemblée délibérante. Il donne également aux élus la possibilité de s’exprimer sur la situation financière de leur collectivité.
Il doit se concevoir comme un outil pédagogique associant la majorité et l’opposition. Le débat doit avoir lieu dans les deux mois précédant l’examen du budget primitif.

Retrouvez l'ensemble du débat d'orientation budgétaire 2018 de la municipalité








Une des mesures phares du projet de loi de finances 2018 concerne directement les collectivités locales : l’exonération progressive de la taxe d’habitation.
A compter de 2018, il est instauré un dégrèvement qui vise à dispenser de taxe d’habitation environ 80% des foyers d’ici 2020.
Le gouvernement a indiqué que le manque à gagner pour les collectivités locales sera compensé à l’euro près par l’État.
Les dotations de l’Etat, quant à elles, devraient se stabiliser pour 2018.
A partir de 2018, la revalorisation annuelle des valeurs locatives ne sera plus basée sur la prévision d'inflation de l'année à venir mais sur l'inflation constatée sur la dernière année. Pour 2018, la revalorisation devrait se situer autour de 1%.


Quelques chiffres
Augmentation des recettes de 5% soit 450.000€ (dû à la croissance démographique)
Prévision du budget 2018 : 12.727.500€
Pas d'augmentation des impôts : taxe d'habitation : 14,11% / taxe foncière : 25,10% / taxe foncière non bâti : 96,14%