Où en sommes nous de la rue du Mas de Magret ?

Suite à mon article "Non à la nouvelle voie de circulation à Saint-Jean-le-Sec pour rejoindre la future rocade par la rue du Mas de Magret" du 2 novembre, je reviens vers vous pour vous tenir informé de la situation. 


Avant toute chose, je tiens à remercier les védasiennes et védasiens du quartier de Saint-Jean-le-Sec que j'ai pu rencontrer, pour tous vos messages de sympathies que j'ai reçu et l'accueil que vous m'avez fait dans vos maisons. 

Pour répondre en quelques mots à Mme le Maire, ma démarche n'était pas "politicienne". Je n'ai pas fait de ce sujet que je considère nuisible pour tout un quartier, une récupération politique. Oui c'est un acte politique, au sens noble. J'aime beaucoup trop notre commune pour laisser passer des sujets comme celui-ci sans rien faire.

La municipalité confirme qu'elle fera l'ouverture de la rue 
Lors de la réunion publique du 15 novembre sur le Plan Local de Déplacement organisé par la municipalité, des riverains ont interpellé la municipalité à ce sujet. Mme le maire a confirmé que le projet allait se faire, mais s'engage à refermer la route si le trafic devient trop important.

Mme Fabry, conseillère municipal d'opposition, a posé la question de manière officielle lors du conseil municipal du 17 novembre. Naturellement, la réponse fut la même. 

Voici le débat (piste audio)



Malgré la forte mobilisation des riverains avec plus de 320 signatures et leur opposition lors de la réunion du 15 novembre, la rue sera ouverte prochainement. Dans les prochains jours j'adresserai un courrier à Mme le maire avec la pétition.

Voici une sélection des messages que l'on peut retrouver sur la pétition en ligne
Pour tout lire, cliquez ici

- "Scandaleux !"

- "Encore une fois des engagements municipal sur le cadre de vie des administrés sans concertations!! Dans quel intérêt cette route? Pour la métropole?des promoteurs?la clinique? En tout cas pas pour les riverains de TOUT Saint Jean le sec."

- "Je signe j'ai des enfants qui partent en vélo pour rejoindre le village et je ne veux pas qu'ils soient en danger au vue d'une circulation accrue et dès chauffards presses d'arriver au boulot tous les matins. Sans compter le bruit et la pollution !!!"

Parking interdit aux véhicules
Incompréhension au complexe sportif E. Vidal et dans le quartier

Depuis le 8 octobre, la municipalité interdit l'accès au parking du complexe par un arrêté municipal N° 99-2016-POL-P pour soit disant "garantir la tranquillité et la qualité de vie du voisinage" 


Voici un extrait :
Comme l'ensemble des dirigeants, éducateurs, parents, sportifs et une grande partie des riverains, personne ne comprend cet arrêté. 
Comment peut-on interdire ce parking aux nombreux véhicules qui se rendent au complexe du lundi au dimanche ? 

La situation
Cet arrêté contraint ainsi, tout le monde à se garer à l'extérieur, c'est-à-dire sur la voie publique, le long des rues et malheureusement devant chez les riverains. Cette situation met en danger nos enfants, qui se retrouvent sur la route.

Non à la nouvelle voie de circulation à Saint-Jean-le-Sec pour rejoindre la future rocade par la rue du Mas de Magret  

Le lundi 3 octobre 2016, lors de la réunion de quartier 6 - Saint Jean le Sec, Cayenne, Val de la Combe, la Lauze, comme de nombreux védasiens, j'ai appris que la mairie a demandé à la société ASF  - Autoroutes du Sud de la France, la création d’une nouvelle voie de circulation dans le quartier de Saint-Jean-le-Sec, afin de desservir la zone industrielle de la Lauze et de rejoindre la future rocade (l'actuelle A9). Cette ouverture impactera non seulement les riverains du Mas-de-Magret, mais aussi toutes les rues adjacentes du quartier.
Naturellement, cette information est confirmée dans le compte-rendu publié sur le site de la mairie. En voici la lecture :



L’aménagement de cette voie entre le pont de l’autoroute situé dans le prolongement de la rue du Mas de Magret et le rond-point d’accès à la nouvelle rocade, permettrait à la fois de desservir la zone industrielle de la Lauze et de rejoindre la future rocade (l'actuelle A9).

Les risques d'une telle ouverture 
Cette ouverture va augmenter le trafic routier de ce beau quartier résidentiel et apporter beaucoup de nuisances sonores et de pollution ! Dans ce quartier si calme que je connais bien pour y avoir grandi, comme peut-on imaginer ouvrir cette voie ? Elle serait certes une aubaine pour tous ces véhicules utilitaires et autres, qui permettra d'éviter les raccordements prévus à la nouvelle rocade et à la Lauze. Ils n'auront plus qu'à passer par le quartier, au risque de mettre en danger la population.
Pourquoi utiliser une rue bordée d’habitations, sans trottoir par endroit pour évacuer le trafic, alors que les nouvelles infrastructures routières permettront d’y accéder ? C’est une hérésie !



ASF n'est pas propriétaire des terrains
Elle l'utilise actuellement comme zone d'accès aux travaux et au passage des engins. Elle s'est engagée à restituer les terrains aux propriétaires à la fin des travaux (2017).
Sous forme de convention entre les ASF et la mairie de Saint-Jean-de-Védas, un accord avait été signé avant la réalisation des travaux de dédoublement de l'autoroute. Il avait été décidé qu’aucune nouvelle route ne serait créée afin d’éviter un afflux de circulation supplémentaire dans ce quartier.

Le COM - Contournement ouest de Montpellier
Retour sur la réunion publique du mardi 27 septembre 2016 à Saint-Jean-de-Védas


A Saint-Jean-de-Védas, vous avons accueilli "la première réunion publique sur le Contournement Ouest de Montpellier, le mardi 27 septembre 2016. Près de 250 personnes ont pu assister à la présentation du projet soumis à la concertation et échanger avec les élus du territoire et les représentants de la DREAL : Isabelle GUIRAUD, Maire de Saint Jean de Védas, Vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, Philippe SAUREL, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Maire de la Ville de Montpellier, Jean-Luc SAVY, Maire de Juvignac, Conseiller délégué de Montpellier Méditerranée Métropole et Hussein Bourgi, Conseiller Régional, appuyés par l'équipe projet de la DREAL Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées composée de Patrick BURTÉ, Directeur Adjoint des Transports, Alex URBINO, Chef Division Maîtrise d’Ouvrage et Vanessa CLÉMENT, Responsable d’Opérations Routières, Après l'intervention des élus et une présentation complète du projet par la DREAL, une longue séquence a été consacrée aux échanges avec la salle. De nombreuses personnes ont pu ainsi exprimer leurs avis, remarques, questions, qui seront prises en compte dans le bilan de concertation, au même titre que les avis officiellement déposés sur les registres, par courrier ou via le site internet." http://www.contournement-ouest-montpellier.fr

Cliquez ici pour agrandir l'image


Le COM est aujourd'hui indispensable pour notre commune qui souffre depuis de très nombreuses années d'un très fort trafic et de "bouchons" matins et soirs. Il est donc nécessaire de relier l'A750 à l'A709.
Cependant, au vue de la somme annoncée, 230 millions d'euros, il est important de continuer à demander la ligne 5 du tramway au carrefour Gennevaux (même si cette dernière n'est plus à l'ordre du jour pour la métropole). La voiture n'est pas et ne doit pas être la seule solution aux déplacements.
Au-delà du trafic automobile que l'on doit régler, il faut absolument trouver des solutions pour les riverains qui souffrent du bruit et de la pollution.


Quelques chiffres Entre l'échangeur de la Mosson et le giratoire de Rieucoulon, le trafic par jour moyen de semaine est de l'ordre de 19 000 à 25 000 véhicules par jour. Entre le giratoire de Rieucoulon et le carrefour du Mas de Grille, le trafic double quasiment avec 37 000 véhicules.

"Ce projet permettra un passage en 2032 de 60 000 à 90 000 véhicules jour."


La pollution
Elle est aujourd'hui importante du fait que les véhicules sont à l'arrêt aux heures de pointes. Je ne dis pas qu'il n'y aura plus de bouchons à certaines moments de l'année, mais un trafic fluide limitera la pollution.
Pour l’environnement, mais également pour la sécurité routière, la vitesse doit-être limitée à 70km.

Le bruit 
Même si nous limitons la vitesse, le bruit ne va pas disparaître pour autant. Il est donc primordial de construire des murs anti-bruit dans le secteur urbanisé.

Le paysage 
Nous sommes tous d'accord qu'une route n'a rien de reluisant. Il est donc important d'aménager les paysages afin de "gommer" la pollution visuelle.

L'option 2x1
Elle peut facilement séduire, mais ne réglera pas le problème des bouchons. Je m'explique.
Si l'une des sorties est encombrée comme on peut le voir sur l'A9 actuellement, il y aura naturellement un bouchon sur l'ensemble de la route. Et en cas d'accident, nous rencontrerons le même problème. Ainsi je soutiens l'option 2x2.

L'argument des "besoins" de la population de l'ouest
J'ai entendu et lu que l'option 2x1 voies répond aux besoins de la population de l'ouest !
Sur notre commune Roque Fraïsse, comptera 1.700 logements et je ne parle pas de tous les autres projets (Sigaliès, Fermaude, rue Daunat...). D'autres communes s'agrandissent : Pignan, Laverune, Cournonterral... Vu le boum démographique de l'ouest de Montpellier, il n'est pas possible d’envisager l'option 2x1.

Conseil municipal du 13 octobre 2016
Voici des années que ce sujet n'avait pas été évoqué à Saint-Jean-de-Védas. J'aurais souhaité que la municipalité convoque un conseil municipal avec pour seul débat le COM quelques mois avant la concertation publique. On aurait dû organiser plusieurs réunions publiques et tables rondes avec la population avant le 27 septembre.

Voici la délibération du conseil :